Dessins particulaires

Prolifération et agglomération de points d’encre noire, déposés directement sur le papier, sans tracé préalable, processus s’inspirant de la biologie et faisant référence au principe de Morphogenèse.

Mantra, 23x24cm, 2018

Mantra, dessin à l’encre sur papier Sumi-e, 23x24cm, 2018

Le fêlure, dessin à l'encre, 32x40cm, 2018.

Le fêlure, dessin à l’encre, 32x40cm, 2018.

diptyque1

Morpho #2 diptyque (haut), 63×53 cm, 2015-2016.

diptyque 1

Morpho #2 diptyque (bas), 63×43 cm, 2015-2016.

morpho 2 detail2

Morpho #2 détail

morpho 2 detail

Morpho #2 détail

morpho 3

Morpho #3, dessin à l’encre sur papier Vinci, 75 cm x 105 cm. 2015.

IMG_6033

Morpho #3 détail

morpho3detail2

morpho#3 détail

DSC_0166

Morpho #1, le cygne, 75x110cm, 2015

DSC_0186

morpho#1 détail

DSC_0184

Morpho #1 détail

morpho1bisLes minuscules traces d’encre apparaissent ex-nihilo, sans pensée ni tracé préalable. Elles s’accumulent, s’agglomèrent ou se dispersent, telles les particules d’un monde en constante évolution. Les formes émergent de façon spontanée et s’entremêlent dans des flux de mouvement, de torsion et de tension complexes. Les motifs abstraits se tissent les uns aux autres en structures improbables, faisant naître du végétal, de l’organique, et de l’architectural.